jeudi, 18 août 2022 •

506 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Trois ans après la pose de première pierre

L’hippodrome de Parakou à l’air d’un éléphant blanc




L’un des grands projets phares attendus par la ville de Parakou est la construction de son hippodrome d’un coût global de 226 millions de francs CFA, avec le soutien financier de la Loterie nationale du Bénin (LNB) à hauteur de 123 millions FCFA. Mais tel que ce chantier a les ailes bourrées de plombs, la livraison de l’ouvrage n’est certainement pas pour bientôt. Face à la situation, les populations ne cachent plus leur amertume.

Par Nazaire Tahoué

Annoncé à grands cris pour être réalisé dans un délai contractuel de trois mois, lors de la cérémonie de la pose de sa première pierre, le 29 septembre 2018, l’hippodrome de Parakou continue de rester un serpent de mer.
Encore quelques jours, et cela fera trois ans que l’infrastructure promise aux populations de la cité de Kobourou peine à prendre forme. Le temps de niveler les quelques voyages de sable déversés sur les lieux, puis de mettre des bordures d’arrêt afin que les remblais ne soient pas emportés par les eaux, et plus rien. Tel est le constat sur les lieux.

En effet, avec le délai contractuel d’exécution fixé à trois mois, l’inauguration de l’ouvrage était prévue pour janvier 2019.
Sur une partie du site d’une superficie de 4 ha au quartier Nima, dans le 2è arrondissement de Parakou, les herbes ont poussé de plus belle avec leur peuplade de reptiles, de rats et autres rongeurs. Il ne leur reste qu’à submerger la première pierre posée en son temps par l’ancien maire, Charles Toko et le directeur général de la LNB, Gaston Zossou, en présence du préfet du Borgou, Djibril Mama Cissé.

Les autorités procédant à la pose de la première pierre
Interpellée par rapport au retard accusé dans l’exécution des travaux, l’entreprise en charge chantier, l’Établissement NIL Bénin, n’a souhaité se prononcer que sur réquisition de la municipalité, qui est non seulement le maître d’ouvrage, mais assure également la supervision à travers sa direction des services techniques.
Selon le secrétaire général de la municipalité, Félix N’po Tcha, qui expliquait la situation en février 2020, ce sont les différentes études qui ont pris du temps. Contrairement aux informations faisant état de son abandon, le projet suit son cours normal.
A la signature de la convention en 2018 avec la mairie, informe-t-il, la LNB a voulu que le site soit beaucoup plus au cœur de la ville. S’agissant du taux d’exécution des travaux, le secrétaire général l’estime à plus de 62%.

Tout un chantier pratiquement arrêté

Sous le maire Aboubakar Yaya, un appel de fonds a été fait le 26 juin 2020 auprès de la LNB pour permettre la poursuite des travaux. Mais, la loterie avait conditionné la libération d’une autre tranche du financement qu’elle a promis, par une visite de l’une de ses équipes de contrôle sur le chantier afin de s’assurer du niveau réel des travaux.
A en croire Félix N’po Tcha, lors de la cérémonie de pose de première pierre, elle n’avait déboursé que 50 millions FCFA sur les 123 millions FCFA promis.

Le taux d’exécution des travaux est estimé à plus de 62%

Et pourtant, sur le chèque remis par le directeur général de LNB au cours de la cérémonie, c’était bien inscrit 123 millions FCFA. « Il ne sera pas question d’une pose de première pierre folklorique, mais plutôt d’un lancement des travaux. Les engins ne cesseront de fonctionner qu’à la cérémonie d’inauguration », avait aussi rassuré Gaston Zossou.
Mais, à la date du mercredi 25 août dernier, rien n’a véritablement avancé sur le site. L’ouvrage n’est toujours pas livré, alors qu’il y a très longtemps que les trois mois de délai contractuel d’exécution des travaux sont passés.
Face à cette situation, Faïssal Ibrahim, palefrenier résident au quartier Yarakinnin et qui, à ses heures libres, s’adonne à la course aux chevaux, avoue ne pas être surpris. « Ce n’était qu’un effet d’annonce à des fins électoralistes », fait-il observer.
Moussa Mazou, un propriétaire de chevaux à Kpébié, veut bien abonder dans le même sens. A la vue des briques qui jonchent le site, il a préféré se retenir. Pour Ouzérou Garadima, l’hippodrome de Parakou n’est qu’un éléphant blanc, tout comme le projet de construction de la grande salle de cinéma canal Olympia également prévu dans la ville.
|| ||
Quelques briques entreposées sur le site
Dans l’ère culturelle et cultuelle Baatonu, le cheval a une grande importance. Pour accueillir une telle infrastructure où seront organisées les courses de chevaux et bien d’autres compétions équestres, il ne pouvait avoir un meilleur choix que celui porté sur la ville de Parakou, qui a fait de cet animal, son symbole.
Pour l’ex-maire, Charles Toko, sa construction favorisera la restauration et la valorisation de l’image identitaire de sa commune.
Le projet comprend un espace polyvalent d’une superficie de 24 000 m² autour duquel, il y aura l’aménagement de la piste pour la course. Une tribune officielle d’une capacité de 1 000 places, ainsi qu’un espace tout autour de la piste pour le public, un box pour les chevaux et une aire pour leur entraînement, un espace de restauration, ainsi qu’un parking sont les autres composantes de l’infrastructure attendue. Outre des toilettes, il aura au niveau de la tribune officielle, un salon pour les hôtes de marque, des bureaux et deux grands magasins. Quant à l’éclairage de la piste et des autres espaces, il sera assuré par des lampadaires solaires.
|| ||Des bordures d’arrêt aménagées afin que les remblais ne soient pas emportés par les eaux

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

2 juillet 2022 par Judicaël ZOHOUN




1204 futurs soldats béninois en formation


18 août 2022 par Ignace B. Fanou, Marc Mensah
Le Centre de Formation Militaire de Bèmbèrèkè (CFMB) accueille depuis (...)
Lire la suite

Un jeune homme se donne la mort à Bembèrèkè


18 août 2022 par F. Aubin Ahéhéhinnou, Ignace B. Fanou
Un jeune homme s’est suicidé le mardi 16 août dernier à Sikouro, une (...)
Lire la suite

« OK d’accord » pour signaler la présence de déchets et rechercher des (...)


18 août 2022 par F. Aubin Ahéhéhinnou, Ignace B. Fanou
Les jeunes Béninois s’investissent dans la recherche de solutions (...)
Lire la suite

L’Armée alerte sur l’usage frauduleux de ses attributs


18 août 2022 par Marc Mensah
Des individus mal intentionnés utilisent l’identité et les attributs des (...)
Lire la suite

L’Armée béninoise alerte sur une escroquerie via réseaux sociaux


18 août 2022 par F. Aubin Ahéhéhinnou
L’Armée béninoise n’a lancé aucun recrutement. L’information relative au (...)
Lire la suite

Un jeune joueur meurt en plein match de foot


18 août 2022 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Un jeune homme âgé de 25 ans environ a perdu la vie ce mercredi 17 août (...)
Lire la suite

Jean-Michel Abimbola en route vers un autre parti


17 août 2022 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Plus d’un ans après sa démission du parti Bloc Républicain (BR), (...)
Lire la suite

La CSA Bénin veut se prononcer sur les promesses du gouvernement


17 août 2022 par F. Aubin Ahéhéhinnou
La Confédération des syndicats autonomes (CSA) Bénin organise, vendredi (...)
Lire la suite

15 bourses nationales octroyées à l’ESMT


17 août 2022 par Akpédjé Ayosso
La ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (...)
Lire la suite

L’ex président Boni Yayi à nouveau en Guinée


17 août 2022 par Marc Mensah
Le médiateur de la CEDEAO pour la Guinée, Dr Thomas Boni Yayi, ancien (...)
Lire la suite

18 candidats admis à l’EMAU invités à déposer leurs dossiers


17 août 2022 par Akpédjé Ayosso
Par communiqué en date du 17 août 2022, la ministre de l’Enseignement (...)
Lire la suite

Dossier pour les bourses nationales dans les Ecoles et Institut


17 août 2022 par Akpédjé Ayosso
Les candidats admis aux concours d’entrée dans les Ecoles et Institut au (...)
Lire la suite

Deux hommes arrêtés pour avoir escroqués des pèlerins à la Mecque


17 août 2022 par Ignace B. Fanou
Deux hommes ont été placés en garde à vue ce mardi 16 août 2022 à Birni, (...)
Lire la suite

KGB et 123 prisonniers libérés


17 août 2022 par Akpédjé Ayosso
A travers un arrêté en date du 16 août 2022 signé du Garde des Sceaux, (...)
Lire la suite

Le pont de Tchikandou en reconstruction


17 août 2022 par Marc Mensah
La circulation coupée en direction du Nigéria suite aux pluies (...)
Lire la suite

« Mon cœur est en panne, il a besoin de se reposer » (Angela (...)


16 août 2022 par Akpédjé Ayosso
La porte-voix des victimes de harcèlement Angela Kpeidja ne va pas (...)
Lire la suite

La Semaine du Jeune Avocat ouverte à Cotonou


16 août 2022 par Marc Mensah
La 7e édition de la Semaine du Jeune Avocat a été lancée ce mardi 16 août (...)
Lire la suite

Ouverture ce mardi du 7e séminaire de formation des chefs de (...)


16 août 2022 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Les travaux du 7e séminaire de formation des chefs de corps de l’armée (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires